Road to Caranusca (2012) - Fiddler's Daughter (2010)

Prochain concert

Contact

The Fiddler's Daughter



La musique irlandaise est un pays que l'on regarde les yeux fermés. Au-delà des notes et des paroles, avant même les premiers déchirements, il faut fendre son coeur en deux. Lorsque j'écoute Sligo, sa tristesse d'exil ou sa joie bleutée, j'ai des odeurs qui viennent, des beautés de pluie et des vents qui rôdent. Jouer l'Irlande n'est pas jouer à l'Irlande, mais la relire, la réécrire et lui donner vie. Sligo donne vie. De la lamentation de Waterloo aux whistles d'Aillwee cave, des violons de Paddy's return au jazzy surprenant du King of the fairies, The Fiddler's Daughter nous transporte en musique. Et nous pouvons fermer les yeux...

(Sorj Chalandon, écrivain - février 2010)


Trois gars et trois filles d’Alsace-Lorraine fous d’Irlande ont créé Sligo en automne 2008, et sortent leur premier cd, qui tient plus qu’honorablement la route. Dès les premières notes de « Never was piping so gay », on comprend que le groupe est très à l’aise instrumentalement, alliant calme et dynamisme, sans précipitation. Il y a clairement une touche personnelle, tant dans les compositions (dont l’excellente plage titulaire par le guitariste Yann Caroff) que dans les arrangements : un swing de plus en plus marqué dans « Rights of man », une touche de guitare manouche dans « The Culfodda Reel », un esprit classique dans le composition « Bach to Drumshanbo », du jazz dans « King of the fairies ». Le groupe se risque même à chanter, et le fait de manière convaincante en choeur dans « Uncle rat ». A découvrir, donc.

(Le Canard Folk - Belgique - 25 mai 2010)


Des Lorrains s'enflammant pour de la musique irlandaise - impossible direz-vous ? Eh bien non, c'est bien le cas avec les six musiciennes et musiciens qui depuis l'automne 2008 officient sous le nom de Sligo - une petite province de l'île verte, connue pour être la patrie de nombreux musiciens traditionnels. Bien qu'aucun d'entre eux ne dispose de racines irlandaises, tous les membres du groupe se sentent comme des Irlandais exilés - juste qu'eux ont la nostalgie d'une patrie qui n'est pas la leur. Mais cela ne se remarque absolument pas - tout au contraire. Les instruments traditionnels - le whistle, sorte de flûte, ou encore les percussions - sont au rendez-vous, tout comme l'est un certain goût pour l'expérience. Comme le démontre l'emploi d'un cajon ou même d'un djembé pour donner une autre couleur à la musique - sans oublier la basse qui donne des accents jazzy. Question textes, on plonge en pleine identité irlandaise : airs traditionnels évoquant les malheurs de l'Irlande ou fêtant ses charmes naturels. "The Fiddler's Daughter" de Sligo est un bien curieux amalgame qu'il faut vraiment écouter avant de le juger.

(Le Jeudi, hebdomaire Luxembourg - 16 avril 2010)

The Fiddler's Daughter est disponible sur le site en cliquant sur l'un des liens Paypal ci-dessous, ou bien directement en sortie de concert au prix de 10 euros.

Achat en ligne

Expédition France Métropolitaine


Expédition Europe


Expédition hors Europe


Français
English

Mailing list

Vous pouvez vous inscrire à la mailing list de Sligo en envoyant un mail à:

contact@sligo-music.com